Améliorer l’expression orale : débattre en jaune ! Les gilets jaunes en FLE


expression orale /
Ces partages m'aident beaucoup. Merci !

Le mouvement des gilets jaunes date d’il y a quelque temps déjà, et pourtant il s’agit d’un moment important de l’histoire française récente. C’est pourquoi il est intéressant de l’aborder en cours au titre d’aspect culturel, afin d’approfondir la connaissance du pays que peuvent avoir tes apprenant·es. D’autre part, il va te permettre d’organiser des exercices autour du débat et de l’expression orale : une excellente occasion d’allier l’acquisition de compétences linguistiques et à celle de connaissances de la société française.

Il s’agit d’un projet envisageable à partir d’un niveau B1 en version un peu simplifiée, et jusqu’en C2. Il permet donc non seulement d’entrainer la compréhension écrite, orale (recherches préparatoires) et l’expression orale (lors du remake du débat), mais également d’aborder ce que d’aucun·es appellent la « civilisation », les thèmes de la société française actuelle. Pour en savoir plus sur l’organisation d’un débat en FLE, tu peux aussi aller faire un tour sur cet article, qui te détaille les étapes préparatoires : objectif débat.

Petit retour en arrière

Début 2018, la hausse des prix du carburant provoque une vague de protestations. Mais c’est à partir de la fin octobre, avec la vidéo de Jacline Mouraud devenue virale, que le mouvement prend véritablement de l’ampleur dans tout le pays. La pétition organisée en ligne par Priscilla Ludosky contre cette hausse est relayée par les médias, les gilets jaunes apparaissent sur les ronds-points et dans les villes, bloquant la circulation, en particulier les week-ends (en semaine, ils et elles travaillent).

Pendant ce temps, le gouvernement a réagi. Les manifestations sont réprimées avec violence par les forces de l’ordre alors que les gilets jaunes sont invité·es sur les plateaux télé pour expliquer leurs revendications, pas toujours très claires. Nous nous sommes éloigné·es de la simple protestation contre la hausse des prix du carburant. Le Président de la République intervient mi-décembre dans une allocation télévisée, lors de laquelle il propose un grand débat national. Les documents à ce sujet sont rassemblés sur le site officiel : https://granddebat.fr.

A partir de fin janvier 2019, le mouvement perd de l’ampleur.

Introduire le sujet des gilets jaunes en FLE

D’abord, il va falloir commencer par introduire le sujet. Pour ce faire, tu peux commencer par leur demander ce qu’ils et elles savent du mouvement bien sûr ! Montre-leur une image de manifestation et demande-leur s’ils et elles savent de quoi il s’agit. Tu pourras en profiter pour leur transmettre les faits principaux.

Et ensuite, tu peux leur proposer un exercice de compréhension orale expliquant concrètement ce qui se passait sur le terrain. Il y a justement une émission toute prête sur le début du mouvement disponible sur RFI : https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/societe/en-france-les-gilets-jaunes-se-mobilisent/1

Les personnes qui ont lu cet article ont lu également :  Si j'avais su... le conditionnel passé (69/100)

Après cela, il est temps d’aborder la réaction du président et sa proposition de débat national. Tu peux regarder avec eux le site officiel : https://granddebat.fr et discuter avec eux de leur avis sur cette initiative.

Organiser le débat

Pour débattre, je te propose de t’inspirer de l’émission « Balance ton post » qui avait reçu Marlene Schiappa. L’intégralité de l’émission n’est malheureusement plus disponible, mais tu trouveras ici un extrait dans lequel elle explique les raisons de sa venue : https://www.youtube.com/watch?v=XofJHxh4eqw

Dans cet extrait, tu peux également voir la répartition du plateau, avec d’un côté, les gilets jaunes, et de l’autre, des personnalités (journalistes chroniqueur·ses, politiques député·es etc.).

Pour savoir comment l’émission fonctionne normalement, tu peux en voir des extraits ici, toujours avec des gilets jaunes :

Et ici, tu trouveras les 7 propositions finalement retenues à l’issue de l’émission avec Marlene Schiappa qui n’est plus disponible : https://www.20minutes.fr/arts-stars/television/2436543-20190126-grand-debat-national-balance-post-marlene-schiappa-bat-records-audiences

Répartir des rôles

Il te faudra donc :

  • une personne pour jouer le rôle de l’animateur(Cyril Hanouna) ;
  • une personne pour interpréter celui de la ministre(Marlene Schiappa) ;
  • éventuellement, un.e député.e(non indispensable) : si un de tes apprenant·es s’intéresse au travail parlementaire, propose-lui de jouer un·e député·e (Nadia Hai dans cette émission). Il ou elle devra choisir une commission de travail et se renseigner sur le sujet de la commission.

Ensuite, tu peux laisser les autres apprenant·es libres de choisir leur rôle en fonction de leur profession.

  • Souhaitent-ils et elles être ses(il s’agit d’un rôle demandant une certaine culture générale) ?
  • Ou préfèrent-ils et elles endosser un gilet jaune? Des professions comme agriculteur·rice, infirmier·ère, policier·ère, avocat·e, entrepreneur·se, retraité·e sont possibles. Tout est envisageable. Plusieurs personnes peuvent également choisir la même profession : elles auront certainement une perspective personnelle différente.

Recherches préalables

Une fois les rôles attribués, il va falloir donner du contenu. Chaque apprenant·e doit faire des recherches sur le rôle le ou la concernant. Prenons l’exemple des agriculteurs·rices. Il s’agira de découvrir à quoi ressemble la vie des agriculteur·rices en France, les problèmes auxquels ils et elles sont confronté·es, leurs revendications au sein du mouvement des gilets jaunes (car la hausse du SMIC ne les touche pas).

Si tu disposes de temps, tu peux te pencher sur chacune des professions choisies par tes apprenant·es à tour de rôle, en préparant à chaque fois une séance avec des documents à étudier ensemble. Sinon, tu peux aussi leur demander de noter les arguments de vidéos sélectionnées par tes soins, d’approfondir et de reformuler.

Le grand débat

A une date fixée, vous allez rejouer le grand débat. Laisse faire les apprenant·es. Éventuellement, rappelle-leur qu’ils doivent faire des propositions concrètes. C’est la ministre, comme lors du débat, qui gère leur affichage au tableau. Avec leur accord, tu peux filmer le débat pour reparler ensemble de la prestation de chacun·e.

J’espère que cet exercice te plaira et t’amusera. Bon débat !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.