Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Objectif débat : comment le préparer ?

 

Préparer un débat en classe de FLE

 

Suite à mon article « les 6 chapeaux de la réflexion », je me suis aperçue que je n’avais encore rien publié sur le travail préparatoire à un débat. Personnellement, j’aime beaucoup cet exercice si français. Cependant, le travail en amont ne doit surtout pas être négligé pour afin que celui-ci réussisse. En effet, pour bien servir des objectifs linguistiques, il est important de les définir au préalable et de les travailler avec vos apprenants. Comment procéder ?

 

Définir les objectifs linguistiques

 

D’abord, demandez-vous quel est votre objectif : les participants doivent-ils être en mesure d’exprimer leur opinion, leur accord ou désaccord ? Doivent-ils être en mesure de construire une argumentation à l’oral et de souligner les relations logiques entre les arguments (cause, conséquence, but, etc.) ? Doivent-ils apprendre à interagir à la française, à se couper la parole (et à ne pas se la laisser couper) ? En effet, définir un objectif est nécessaire pour pouvoir évaluer les progrès à la fin de l’exercice.

 

Fournir des faits

 

Ensuite, vous allez fournir des chiffres et des faits à vos apprenants sur le sujet du débat que vous avez retenu. Pour cela, il vous faudra trouver des documents sur le sujet. Il peut s’agir :

  • d’articles de journaux ;
  • d’émissions de radio/télé, par exemple des reportages ;
  • d’infographies ;
  • etc.

En effet, il peut être difficile de s’exprimer sur un sujet que l’on ne connaît pas. Cette phase vise à donner aux apprenants de la matière pour pouvoir argumenter plus tard. Cela leur permet d’enrichir leur culture générale et de pratiquer la compréhension, orale et/ou écrite : ainsi, vous faites d’une pierre deux coups. A vous de sélectionner vos sources en fonction de vos objectifs.

 

a. Relever les faits

 

Demandez à vos participants de dresser une liste des faits et des chiffres contenus dans vos différentes sources.

 

b. Relever les moyens linguistiques utilisés pour exposer des faits

 

Dans les documents que vous avez sélectionnés, les journalistes ou les experts interviewés utilisent des moyens linguistiques pour exposer les faits. Attirez l’attention de vos apprenants sur ceux-ci, demandez-leur d’en dresser la liste et poussez-les à les réutiliser dans de nouvelles phrases.

 

Donner des exemples d’avis contradictoires

 

Pour débattre, il faut être capable d’exprimer une opinion. Afin de fournir des exemples à vos apprenants, vous pourrez trouver dans les journaux des articles « pour ou contre » dans lesquels deux personnalités (ou plus) exposent leur avis sur une question. La dernière page du magazine Écoute (https://shop.spotlight-verlag.de/ecoute/abo/sprachmagazin/) propose également des exemples avec des personnes lambda exprimant leur avis sur une question d’ordre général. Vous pouvez également utiliser une des nombreuses émissions de débat radio ou télé…

 

a. Relever les arguments

 

Demandez à vos apprenants de dresser la liste des arguments pour et contre.

 

b. Relever les moyens linguistiques correspondant à vos objectifs linguistiques

 

Selon vos objectifs linguistiques, vous allez attirer l’attention de vos apprenants sur les moyens linguistiques utilisés par les intervenants pour atteindre ces objectifs dans vos documents sources. Demandez-leur, là encore, d’en dresser la liste et de refaire des phrases personnelles.

 

Lancer le débat

 

Une fois ces étapes préparatoires achevées, vous pouvez lancer votre débat avec des apprenants armés tant au niveau du contenu, avec des faits et des chiffres nourrissant leur argumentation, qu’au niveau linguistique. Expliquez-leur bien qu’il s’agit de réutiliser les expressions vues précédemment, afin qu’ils s’y essaient.

 

C’est à ce moment qu’interviennent les chapeaux de la réflexion : ils les aident à sortir d’eux-mêmes, et à se risquer à prendre la parole en jouant un rôle.

 

Bon débat !

  • 2
    Partages

2 Thoughts to “Objectif débat : comment le préparer ?”

  1. Salut !
    Personnellement j’aime aussi imposer un avis aux deux camps car souvent ils sont tous (ou presque) d’accord.
    Par exemple sur le nucléaire : je désigne un groupe pour et un groupe contre. Chaque groupe doit préparer ses arguments et contre-arguments.
    Sinon, surtout ici en Colombie qui n’a pas de nucléaire, le débat est vite clos.
    De plus, cela n’engage pas leur opinion personnelle sur le sujet. Ils sont paradoxalement plus libres, de s’énerver par exemple.
    Enfin, ils apprennent à se mettre dans la peau de l’autre pour comprendre sa position.
    A bientôt,
    Yohan

    1. Bonjour Yohan ! Oui, en effet, j’impose aussi parfois un avis. Cela permet effectivement aux apprenants de prendre les deux points de vue, avec pour objectif la dissertation en expression écrite ;-). Mais le plus souvent, j’organise un contexte avec des rôles. Pour le nucléaire, tu trouveras un exemple dans cet article : https://culture-fle.de/jeux-de-role/. Je m’inspire aussi des exercices proposés en préparation aux concours d’éloquence : https://culture-fle.de/concours-deloquence/. Enfin, j’utilise les 6 chapeaux de la réflexion : https://culture-fle.de/les-6-chapeaux-de-la-reflexion-en-classe-de-fle/. Voilà ! Il y a de quoi faire, je pense ! Bon débat !

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.