Améliorer l’expression orale : organiser un concours d’éloquence dans sa classe de FLE


expression orale, Littérature et cinéma /
Ces partages m'aident beaucoup. Merci !

 

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

 

Ça y est, la grande décision est prise : tu vas organiser un concours d’éloquence dans ta classe de FLE ! Félicitations !

Tu as décidé de tirer parti des émissions télévisées et des nombreuses chaînes YouTube françaises qui traitent du sujet, peut-être suite à la lecture de l’article dans lequel je t’encourage à travailler l’éloquence avec tes apprenant·es de FLE (que tu trouveras ici : l’art de bien parler). Tu vas pouvoir faire d’une pierre deux coups en abordant un trait culturel français et en améliorant par la même occasion l’expression orale de tes apprenant·es.

Mais comment organiser concrètement ce concours d’éloquence dans ta classe ?

En effet, tu vas devoir amener le sujet sans provoquer de révolution. Si tu leur annonces que tu vas leur faire faire des exercices destinés aux personnes de langue maternelle française de but en blanc, il est en effet à craindre que la réaction soit plus anxieuse qu’enthousiaste.

Alors comment ne pas les braquer avant même d’avoir commencé ? Tu vas commencer par leur dire que vous allez étudier un film. Étudier un film, c’est motivant parce que cela sort du cadre traditionnel de la classe. Et dans un premier temps, on peut écouter, ce qui demande moins de prise de risque que s’exprimer. Nous allons donc les mettre en confiance avant de leur demander de se jeter à l’eau…

De quel film est-ce que je parle ?

Tu peux en effet te servir du film À voix haute, disponible sur YouTube, où on peut regarder le film dans son intégralité. Alors comment procéder ?

Présenter l’éloquence à ses apprenant·es en FLE

Le plus simple, c’est certainement de commencer par regarder la bande-annonce avec ta classe. Ainsi, tu pourras introduire le sujet grâce à un document d’accroche authentique.

Je te propose quelques questions de compréhension classiques, à adapter bien sûr à ton public :

  • De quel type de document s’agit ? Qu’est-ce qui est présenté dans cette vidéo ?
  • Quel est le sujet du film et que va-t-on y raconter ?
  • D’où viennent les élèves qui parlent dans la vidéo ? De quel département géographique s’agit-il ? Que savez-vous de ce département français ? (c’est l’occasion de faire un peu de géographie sociale de la région parisienne)
  • Que pensez-vous du professeur et de ses méthodes d’enseignement ? (c’est l’occasion de parler didactique avec tes apprenant·es)
  • Qu’est-ce que la parole pour vous ? Que permet-elle de faire ? (il s’agit d’échanger sur ce que permet l’art oratoire et sur les différentes perceptions que nous en avons)

Bref, cette bande-annonce te permettra d’introduire le thème des concours d’éloquence en France.

Regarder à quoi ressemblent les exercices d’éloquence dans le film  À voix haute

Ensuite, je te propose de regarder ensemble cet extrait du film À voix haute (23:45 – 29 :50). Celui-ci est disponible intégralement sur Youtube :-). Regarde-le tout de même avant de le montrer à ta classe. Le sujet du deuxième débat, les maisons closes, n’est pas adapté à tous les publics, ni d’ailleurs la manière dont argumente l’élève (qui se fait rabrouer à ce propos par le professeur). Mais tu peux tout à fait choisir un autre extrait moins polémique, ou tout simplement couper avant le deuxième débat.

Je te propose à nouveau quelques questions de compréhension :

  • Que font les élèves au début de l’extrait ?
  • Quel est le sujet du premier débat ?
  • Quels sont les arguments proposés par chaque équipe ?
  • Quelle est la structure d’un discours ?
  • Quel est le sujet du deuxième débat ?
  • Quels sont les conseils et les critiques du professeur ?
  • Que pensez-vous de l’attitude du professeur et de la réaction de l’élève ?

Tu peux regarder plusieurs fois l’extrait en faisant des pauses pour aider tes apprenant·es dans leur compréhension. Si tu le souhaites, tu peux même en proposer une transcription pour la travailler plus en détail (mais ce n’est pas nécessaire).

Tu peux aussi demander à tes apprenant·es de rejouer les scènes dans les grandes lignes en coupant le son et en repassant la vidéo en classe.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu également :  Améliorer l'expression orale : débattre en jaune ! Les gilets jaunes en FLE

Pratiquer l’éloquence dans sa classe

Une fois le principe bien explicité, tu peux enfin reproduire les exercices observés dans le film avec tes apprenant·es en classe.

L’échauffement physique aux exercices d’éloquence

L’expression orale est un exercice de théâtre dans lequel le corps est mobilisé. En effet, l’attitude corporelle compte beaucoup si l’on veut véritablement convaincre son auditoire. Imaginer que l’on joue un rôle (comme au théâtre) permet d’adopter une meilleure posture, de gagner en assurance et d’être plus convaincant·e en se détachant de sa propre personne, en se protégeant. Car ainsi, on est caché, abrité derrière un personnage que l’on joue. On n’est pas soi, ce n’est pas soi que les autres risquent de juger.

De plus, la voix est produite par le corps. Elle doit être forte et porter loin, véhiculer l’assurance de l’orateur ou l’oratrice. Elle doit être agréable, portée par le souffle, et pouvoir transporter le public en transmettant des émotions. Et comme la voix est un muscle, il faut l’échauffer, comme avant de mobiliser ses muscles pour un exercice de sport.

Voilà donc pourquoi il faut s’échauffer avant des exercices d’éloquence. Pour cela, reprends tout simplement avec ta classe l’exercice sur la respiration présenté dans le documentaire (à la minute 19’) !

L’échauffement avec un débat en groupe

Reprends là aussi l’exercice du documentaire (à la minute 25’) : sépare ta classe en deux. Propose un sujet pour ou contre et attribue les positions. C’est parti !

Les deux équipes sont séparées avec une table devant chaque équipe. Celui ou celle qui veut parler le fait, en martelant son discours sur la table pour s’aider à lancer ses arguments avec énergie et conviction. Comme il s’agit (toujours) d’un échauffement, pas de préparation.

Le débat à deux ou par équipe

Reprends avec tes apprenant·es la structure expliquée par le professeur dans l’extrait deux avec 5 parties : l’exorde, la narration, l’argumentation, la réfutation, la péroraison. Détaille avec eux chaque partie, afin qu’ils et elles sachent de quoi il retourne. (Si nécessaire, fais tout simplement des recherches sur Internet pour te préparer, ou achète un livre sur le sujet !)

a. Organiser les groupes

Tu peux ensuite organiser les groupes de diverses manières :

  • faire des équipes de deux contre deux, avec pour chaque débat une équipe arbitre qui fait attention au respect des temps impartis et choisit la personne victorieuse ;
  • faire l’exercice seul avec un débat un contre un et un arbitre ;
  • à toi d’en inventer d’autres…

b. Répartir les sujets

Afin que le hasard décide, car l’éloquence, c’est être en mesure de parler sur n’importe quel sujet, je te conseille de préparer plusieurs sujets et de tirer ensuite au sort.

Utilise également le tirage au sort pour déterminer la position pour ou contre : on doit être en mesure de défendre toutes les positions. D’ailleurs, tu le verras et tes apprenant·es le constateront, il est paradoxalement souvent plus facile de défendre la position opposée à la sienne, car on est plus froid·e et réfléchi·e : les sentiments ne s’en mêlent pas.

c. Répartir le temps

Personnellement, je laisse 10 minutes de préparation pour 2 minutes de discours par équipe (c’est l’équipe en faveur qui commence) suivies de 10 minutes de débat (soit 14 minutes par « match »). Mais tu peux adapter en fonction de tes besoins.

Tu peux également proposer à tes participants de regarder le film Le brio avec Camélia Jordana et Daniel Auteuil, dont voici la bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=xIDdSYMtI9U

Il est aussi possible de lire le livre du professeur Betrand Périer, La parole est un sport de combat.

Bon match et que le ou la plus éloquent·e gagne !

Et surtout, raconte-moi comment s’est passé le débat dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.