Ces partages m'aident beaucoup. Merci !
  • 7
    Partages

Éloquence : une obsession française ?

 

Éloquence : passion française ?

 

Les Français sont férus d’éloquence. Les salons littéraires ont une longue tradition dans ce pays. On y cultive « l’esprit français », cet art de la conversation à la fois légère et spirituelle que Madame de Staël regrettait de ne pas retrouver en Allemagne, où tout le monde était si sérieux. Est-ce de là que vient cette passion pour l’éloquence ? Les avocats organisent des concours, cela peut se comprendre. Mais la plupart des Grandes Écoles (Sciences Po, HEC, etc.) aussi. Spécificité française ?

 

L’éloquence à la télévision

 

D’ailleurs, la France entière s’est passionnée pour l’émission Le Grand oral, avec les tuto de Bertrand Périer, dont vous trouverez ici le livre : La parole est un sport de combat. Vous pourrez encore en trouver la preuve ici, même si on ne peut malheureusement plus visionner les vidéos : https://www.france.tv/france-2/le-grand-oral/. Personnellement, je n’ai pas connaissance d’émissions semblables dans d’autres pays… En Allemagne, où je vis actuellement, on prend davantage la parole en classe, mais de manière moins structurée. Cependant, il existe des cours de rhétorique dans certaines universités. Moins prestigieux, l’art de l’oral y est tout de même présent.

 

Les concours d’éloquence

 

Ce même Bertrand Périer, qui nous propose donc ses « tuto » à la télévision, forme également les étudiants de l’université de Paris 8 (Vincennes-Saint-Denis) à la prise de parole en public. Il organise pour cela le concours Eloquentia. Vous trouverez un documentaire sur ce concours, avec des exemples d’activités à utiliser en cours de FLE dans un autre billet posté ici : Concours d’éloquence (52/100)

Il me semble en effet que cette tradition des concours d’éloquence peut être avantageusement utilisée en cours de FLE pour travailler l’oral. Une situation « authentique » dans le sens où ces concours existent réellement en France !

 

L’éloquence pour tous ? Pas si sûr…

 

Monsieur Périer est donc véritablement engagé dans une démocratisation de l’art de la prise de parole en public, qu’il cherche à transmettre à tous à travers des livres, des émissions et des concours. Un tel engagement est d’autant plus remarquable (et louable) qu’en France, on ne forme en réalité que les élites à la prise de parole. L’oral n’est pas enseigné à l’école, comme le remarque très justement Usul dans cette vidéo polémique d’« Ouvrez les guillemets » : https://www.youtube.com/watch?v=bTinirzfcYA Peut-être s’agit-il en effet d’assurer aux élites le monopole de la parole ? C’est bien dommage, car notre vision du monde s’enrichirait de diversité.

 

Profs de FLE : votre mission

 

Une réponse à cela : nous, enseignants de FLE, enseignons la prise de parole en classe et sensibilisons nos apprenants à ce que signifie être capable de prendre la parole en public ! La prise de parole de nos apprenants enrichit la langue française de leurs visions. Il faut qu’ils soient capables de porter cette parole.

 

 

 

  • 72
    Partages

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.