Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

7 erreurs à éviter pour les professeurs de Français Langue Etrangère qui débutent

 

Prof de FLE débutant : les 7 erreurs à éviter

Vous êtes tout nouveau en Allemagne et vous souhaitez commencer à enseigner le français pour gagner un peu d’argent ? Mais comment faire pour débuter dans l’enseignement du français langue étrangère (petit nom : FLE) ? Ce billet est fait pour vous ! Quels sont les pièges à éviter ? Quels sont les informations indispensables ? Voici quelques premiers conseils de survie utiles à tout prof de FLE débutant en Allemagne.

1. Avoir le bon diplôme

Pour travailler en tant que prof de FLE en Allemagne, il est nécessaire d’avoir un diplôme. Pour débuter, il est possible de se former à distance en un an et d’obtenir le diplôme le plus (re)connu, le Diplôme Universitaire de Français Langue Étrangère (DUFLE).

DUFLE

Le Diplôme Universitaire de Français Langue Étrangère est une formation d’un an que vous pouvez suivre après une licence dans le domaine des langues. Dans certains cas, deux années d’études déjà validées suffisent pour s’inscrire à la formation. Il existe de nombreuses formations à distance, par exemple celle proposée par l’université de Grenoble en partenariat avec le CNED , mais aussi celle du Mans, l’université de Bourgogne,  celle de Rouen ou de la Sorbonne.

DAEFLE

Le Diplôme à l’Aptitude de l’Enseignement du Français Langue Étrangère peut également se préparer avec le CNED.

Master 1 FLE

La première année de Master FLE peut également être suivie à distance dans plusieurs universités. Elle est souhaitable en particulier si vous désirez enseigner à l’université. Dans ce cas, il est même préférable d’avoir également un Master complet validé : soit vous en avez déjà un dans un autre domaine (cela suffit), soit vous poursuivez en 2èmeannée de Master FLE.

2. Avoir un numéro de SIRET ou Steuernummer

Vous avez votre diplôme et souhaitez enseigner dans une école de langue en Allemagne ? Alors vous devez avoir le statut d’auto-entrepreneur, un statut indispensable à tout prof de FLE débutant. Ne vous inquiétez pour les démarches, elles sont très simples. Vous devez remplir un formulaire et le déposer au Finanzamt dont vous dépendez. Celui-ci vous donnera un numéro de SIRET (en allemand : Steuernummer). Vous devrez indiquez ce numéro sur les factures que vous ferez. En effet, chaque mois, vous devrez facturer aux écoles de langues les heures de cours que vous aurez données pour leur compte. Les postes sont très rares dans le secteur. Le côté positif, c’est que vous serez flexible et indépendant. Le point négatif, c’est que c’est à vous de vous organiser…

3. Penser à la sécurité sociale

Les profs de FLE débutants ne pensent pas toujours à la sécurité sociale. Or, en tant qu’indépendant, vous devrez vous en acquitter vous-même. Faites attention, c’est assez cher en Allemagne, bien que les contributions minimales aient été baissées : au minimum environ 250€ par mois, et 15% de vos gains si vous dépassez 1.500€ de revenus mensuels. Vous pouvez aussi vous assurer à la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) pour 300€ environ tous les trois mois, mais vous n’aurez malheureusement pas de carte européenne, ce qui fait que vous devrez avancer 100€ pour tout séjour à l’hôpital (c’est donc un peu risqué).

4. Cotiser pour la retraite

Les profs de FLE sont également contraints à des cotisations à la retraite. Cela représente environ 20% des revenus. Bien qu’auto-entrepreneur, vous ne pouvez pas vous en exonérer, car ces cotisations sont obligatoires pour certaines professions, dont celle d’enseignant. Il s’agit d’un oubli fréquent que font même certains profs expérimentés. Si vous ne vous déclarez pas et que la retraite s’en aperçoit, elle peut vous demander jusqu’à trois ans d’arriérés. Eh oui, tout n’est pas toujours rose dans le monde des professeurs indépendants ! Même cela vaut mieux que de se retrouver démuni une fois l’âge venu…

5. Connaître les conditions de la TVA et savoir déclarer ses revenus

Si vous dépassez 17.500€ de revenus annuels nets dans des écoles non reconnues comme des instituts de formation, vous devrez également vous acquitter de la TVA, soit 19% de vos revenus. Les prestations de service des profs de FLE sont en effet soumises à cet impôt. Il s’agit cependant de vos revenus nets. En effet, vous pourrez déduire certains frais (les livres que vous achetez, les formations que vous suivez, les frais de photocopies) de vos revenus dans votre déclaration. Vous pouvez faire cette déclaration vous-même grâce au programme Elster du Finanzamt (ou un autre logiciel payant) ou charger un conseiller fiscal de la faire pour vous, une pratique très répandue en Allemagne étant donné la complexité du système. Cependant, si vos revenus sont faibles, il y a peu de chances que le Finanzamt vienne vérifier vos comptes. C’est pourquoi la faire soi-même est peu risqué dans ce cas. C’est différent si vous commencez à bien gagner votre vie.

6. Savoir où postuler quand on est prof de FLE débutant

Savoir ou postuler quand on débute n’est pas facile. Heureusement, il existe toutes sortes d’écoles qui recherchent des profs de français. Les écoles de langues privées, mais aussi les universités populaires (VHS pour Volkshochschule), les écoles professionnelles (Berufschulen), les universités, les administrations des ministères (comme par exemple celui des Affaires Étrangères), l’Institut Français… Attention cependant, car certaines écoles de langues ne paient que 11€ les 45 minutes.

Les écoles de type collèges et lycées recherchent également des professeurs, mais pour y travailler mieux avoir le CAPES ou un diplôme allemand. Si vous disposez déjà d’une formation dans une spécialité (par exemple un DUFLE), il existe des formations complémentaires permettant de se qualifier pour devenir professeur des écoles. C’est un chemin assez long, mais assez sûr, car les professeurs manquent actuellement, en particulier dans les écoles berlinoises.

7. Respecter les droits d’auteur

En Allemagne, on ne plaisante pas avec les droits d’auteur. Lorsque que vous commencerez à donner vos premiers cours de FLE, vous avez le droit de photocopier jusqu’à 10% d’un livre (et un maximum de 10 pages) pour des copies papier, à condition d’en préciser l’origine sur la copie bien entendu. Au-delà, vous pourriez être poursuivi et devoir payer des amendes. Faites très attention aux dessins et aux photos ! Ce sont des thèmes particulièrement sensibles. Je vous conseille de ne pas utiliser d’images soumises à des droits d’auteurs et de leur préférer celles que vous pouvez trouver sur pixabay ou flickr.

 

Ce qu’il faut retenir, c’est que le prof de FLE en Allemagne a un statut d’auto-entrepreneur, même s’il donne des cours au sein d’une école. Il doit donc avoir un numéro de SIRET, faire lui-même ses factures, penser à cotiser lui-même à la retraite et à la sécurité sociale et ne pas oublier la TVA le cas échéant. Dans sa pratique, il doit également respecter scrupuleusement les droits d’auteur pour éviter les amendes.

Voici donc les premiers conseils de survie dont vous aurez besoin sur votre chemin vers l’enseignement du FLE. Si vous voulez en savoir plus sur le mien, allez voir ici. J’espère en tout cas que ces conseils vous seront utiles. Si oui, n’hésitez pas à partager cet article. Et si vous êtes déjà prof de FLE en Allemagne ou dans une autre partie du monde, n’hésitez pas ajouter vos propres conseils dans les commentaires !

  • 1
    Partage

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.