Pourquoi Duolingo ne permet pas de parler une langue

Ces partages m'aident beaucoup. Merci !
  • 18
    Partages

Pourquoi Duolingo ne permet pas de parler une langue

 

Utiliser son portable pour améliorer la prononciation

 

Peut-être partagez-vous mon constat ? Actuellement, le marché semble déborder d’applications promettant monts et merveilles en matière d’apprentissage des langues, de type Duolingo ou Babbel. Ces applications vous promettent d’apprendre rapidement à parler une langue tout en vous amusant (c’est-à-dire en jouant). Sur son site, Duolingo indique :

 

Apprendre avec Duolingo est amusant et addictif. Gagne des points avec tes bonnes réponses, révise en mode contre-la-montre, et passe au niveau supérieur. Nos leçons sont à la fois courtes et efficaces, et nous avons la preuve que ça marche.

 

Mais ces applications tiennent-elles leurs promesses ?

 

Duolingo tient-elle ses promesses ?

 

Lorsque j’ai voulu apprendre l’italien, j’en ai profité pour tester l’une d’elles : Duolingo. J’ai choisi cette application parce que j’avais déjà testé Babbel sans être convaincue. J’ai donc décidé d’essayer quelque chose de nouveau. Or, il me semble que Duolingo connaît un succès grandissant. Elle prétend pouvoir prouver son efficacité et s’appuyer sur les résultats de ses utilisateurs pour s’améliorer et déterminer la manière la plus efficace de procéder. Bref, tout cela était très alléchant et je voulais absolument en profiter…

 

Un design très agréable

Objectivement, Duolingo est très bien faite : elle propose de bons outils pour vous encourager à continuer, pour vous motiver, et même jusqu’à vous rendre quasiment dépendant… D’ailleurs, le slogan est bien « Duolingo est amusant et addictif ». Je confirme ! Vous avez un objectif quotidien à remplir, et les journées consécutives au cours desquelles vous l’avez rempli constituent une série. Bref, tout est fait pour encourager la pratique quotidienne. Jusque-là, rien que de très positif. En plus, les questions sont faciles et ne nécessitent pas beaucoup de concentration… surtout dans mon cas, locutrice du français désirant apprendre l’italien. Vous n’avez donc pas de peine à y retourner.

 

Quelques problèmes

Pourtant, il n’y aucune explication de grammaire, et ça déjà, c’est un peu raide si vous apprenez seul. C’est donc un vrai problème par rapport au discours des concepteurs de l’application, qui ne la voient pas comme un outil d’appoint, mais bien comme un mode d’apprentissage à part entière. Déjà, je ne les suis pas sur ce terrain.

 

Duolingo est-elle Un bon outil d’appoint ?

 

Certains défendent tout de même ce type d’applications en argumentant sur le fait qu’il s’agirait d’un bon outil en appoint d’un cours.

 

Pourtant, il me semble que même en soutien à un cours, Duolingo n’apporte pas grand-chose. En fait, il est vraiment trop facile de déduire la bonne réponse parmi les réponses proposées. On a beau faire l’exercice un grand nombre de fois, on ne retient quand même pas la forme correcte pour pouvoir la retrouver dans sa mémoire et être en mesure de remplir un blanc (a fortiori de faire des phrases). Parallèlement à l’utilisation de l’application, je faisais des exercices de grammaire classiques avec des verbes à conjuguer dans des phrases toutes faites. Eh bien, ils étaient bien plus efficaces pour m’aider à retenir la forme correcte. Non seulement je ne la cherchais pas parmi des propositions, mais je devais l’écrire à la main. Ces deux éléments me permettaient de mieux retenir les formes que lorsque j’utilisais l’application.

 

Duolingo n’est donc pas adapté pour apprendre une langue proche de la vôtre. Mais qu’en est-il de l’apprentissage d’une langue éloignée ?

 

Fonctionne-t-elle mieux pour une langue éloignée ?

 

Comme je me suis lancée dans l’apprentissage du japonais, j’ai décidé de la tester à nouveau. Non, je ne me laisse pas décourager facilement. Et puis, comme je vous l’ai dit, cette application rend vraiment dépendant ! Et je dois dire qu’au début, j’étais beaucoup plus enthousiaste que pour l’italien. D’abord, les réponses étaient moins évidentes pour moi, donc je mesurais mieux l’apprentissage. Ensuite, j’ai pu apprendre à lire les hiragana de cette façon. Après tout, je n’ai pas forcément besoin de savoir les écrire. Cela dit, il est clair qu’il est impossible d’apprendre à écrire les signes japonais avec cette application, qui ne montre pas l’ordre ni le sens dans lequel on trace les traits de ces caractères.

 

Ensuite, les mêmes problèmes que pour l’italien ont refait surface : j’avais beau répéter le même vocabulaire encore et encore, je ne l’apprenais pas. Il m’était parfaitement possible de répondre aux questions sur l’application, mais pas de retrouver le mot quand j’en avais besoin. Là encore, j’ai dû passer par le papier et l’écriture pour retrouver un peu d’efficacité.

 

restez sur Instagram !

 

Bref, Duolingo permet de se donner bonne conscience. Si on compare avec le temps passé sur FB ou Instagram, comme le font les concepteurs, alors le temps semble utilisé de manière plus productive. Pourtant, le résultat n’est pas là.

En effet, Duolingo est certes addictif mais ne permet de bien retenir ni les formes grammaticales, ni le vocabulaire, et certainement pas d’apprendre à écrire un autre “alphabet”.

Bref, mon message personnel : restez sur Instagram 😉 ! Et consacrez le temps dont vous disposez pour apprendre une langue plutôt à des exercices traditionnels qui vont permettront de mieux retenir les formes et le vocabulaire ! Pour ce dernier, vous pouvez aussi utiliser Quizlet, qui est plus efficace que Duolingo, et moins addictif…

 

Êtes-vous d’accord avec ma conclusion ? L’échange est enrichissant, et peut-être vos expériences sont-elles différentes. Faites-en part dans les commentaires !

 

 

  • 80
    Partages

4 thoughts on “Pourquoi Duolingo ne permet pas de parler une langue

  1. Je ne sais pas de quand date l’article, il est possible qu’il ait ete fait avec une vieille version de l’application.
    De mon coté, j’ai commence il y a 4 ans par de l’italien, parce que c’est la langue la plus facile et que j’aurais donc su plus vite si je commencais à apprendre quelque chose ou si je perdais mon temps. A cette époque, l’italien n’était pas disponible depuis le francais, alors j’ai appris depuis l’anglais.
    Ca a marché très vite, au bout d’environ 6 mois d’usage j’étais capable de lire des magazines sur mes sujets d’interêt et de parler de choses simples, c’est a dire ce que j’en attendais. La suite de mon apprentissage s’est fait par de la pratique (lecture et tandems). Je n’ai jamais visité un cours, je comprends et me fais comprendre plus que correctement, et me fous de la grammaire et des listes de verbes irreguliers.
    J’avais remarqué que je corrigeais mes fautes d’anglais par la meme occasion, vivant en allemagne et faisant des fautes en allemand, je me suis dit que je devrais apprendre quelque chose depuis cette langue. C’était parti pour l’espagnol, depuis l’allemand, suivi du neerlandais et du suedois (que j’ai perdu par manque de pratique).
    Et puis, mon niveau d’espagnol s’ameliorant (tandem, lecture, amis, films, travail avec une usine en espagne aidant), j’ai voulu aller plus loin, et aie decide d’apprendre quelque chose depuis l’espagnol. C’était parti pour le russe. Et un an et demi plus tard, je me debrouillais suffisamment pour commencer les tandems, et finalement me mettre en couple avec une ukrainienne, me debrouiller avec les parents (qui ne parlent pas anglais). Je m’exprime en tous cas mieux en russe maintenant, après 2 ans et demi de duolingo (sachant que j’ai appris d’autres langues en parallèle) qu’en allemand après 11 ans (!) de cours classiques entre le college et l’ecole d’ingénieur.
    Bref, cette application si inutile d’après votre article a littéralement change ma vie, que ce soit professionellement (je parle espagnol tous les jours au travail) ou personellement (ma conjointe russophone).
    Si je devais donner quelques conseils, faire une chaine de langues, c’est a dire que quand vous avez fini avec une en commencer une autre depuis celle que vous venez d’apprendre, bien garder en memoire que cette application ne sert qu’a debuter et qu’il faut lire et parler ensuite (il n’y a pas de honte à faire des fautes), séparer ses exercices de pauses (activité manuelle, ménage, sport,…) et sortir l’appli a chaque occasion (notamment dans les transports… Une bonne occasion de laisser la voiture au garage!). Ayez un livre de grammaire au cas ou vous ne comprenez pas une structure d’instinct (mais sans se crever à apprendre les regles par coeur) et oubliez les listes de vocabulaire ou de verbes irreguliers: ca ne sert à rien d’autre qu’à démotiver, vous verrez passer le vocabulaire dont vous avez besoin assez souvent en lisant ce qui vous interesse par ailleurs.

    1. Cher Vincent,

      Cet article est récent en réalité, et je pense bien avoir testé la dernière version de Duolingo.

      Evidemment, tous les goûts sont dans la nature, et si cette application vous plaît, c’est bien votre droit. Cependant, j’ai moi aussi des arguments au sujet des différents points que vous abordez ;-).

      Vous dites avoir pu comprendre assez rapidement l’italien grâce à Duolingo. Personnellement, j’ai remarqué que j’étais capable de comprendre l’italien bien avant d’utiliser Duolingo, simplement parce que je parle français et espagnol. Comme vous l’avez peut-être lu sur ce blog (voir les articles : https://culture-fle.de/connaissez-vous-lintercomprehension/ ou https://culture-fle.de/decouvrez-lintercomprehension-avec-sandrine-caddeo/), l’intercompréhension permet en effet de comprendre des langues de la même famille. C’est pourquoi sur ce plan, Duolingo ne m’a rien apporté.

      Vous dites que vous vous “foutez” de la grammaire. Mais vous comprendrez, j’espère, qu’en tant que prof de langue, je ne fasse pas de même… Pour mes apprenants, il est bien sûr vital de se faire comprendre, mais la grammaire joue un rôle dans leur notation. A titre personnel, je préfère m’exprimer de manière correcte. Je vis moi aussi en Allemagne, et lorsqu’on atteint un certain niveau de responsabilité, il est difficile d’être pris au sérieux si vous ne parlez pas parfaitement. Là aussi, je suis consciente que cela sera certainement différent pour un technicien, mais que ce soit en université ou en VHS, une bonne maîtrise de la grammaire est indispensable.

      Je ne crois pas dire dans mon article que Duolingo soit complètement inutile, mais à mes yeux, il permet surtout de se donner bonne conscience. Vous parlez de progrès rapides (6 mois pour débuter), mais tout est relatif : à mon avis, il est possible de progresser beaucoup plus rapidement avec des exercices “classiques”. Si vous avez un partenaire avec qui parler, il est notamment possible d’apprendre l’espagnol (je parle d’atteindre un niveau B2) en 6 semaines. Tout est donc relatif.

      Comme vous le dites très bien vous même, vous ne vous êtes pas contenté de Duolingo, mais vous êtes allé au-delà (“cette application ne sert qu’à débuter). Encore une fois, je pense que les exercices “classiques” permettent de débuter plus vite, mais chacun est libre de ses choix, et le principal, c’est que vous soyez satisfait !

      Et félicitations pour votre multilinguisme, c’est une très belle chose à encourager.

  2. Je suis d’accord, je pense cependant que cela peut être un bon moyen de base si on veut se réconcilier avec une langue ou juste faire un jeu éducatif 🙂 Je pense que cela peut aider à retenir du vocabulaire uniquement en le faisant très régulièrement et en ayant la possibilité de l’utiliser derrière 🙂 J’avoue que j’aime bien le désign ” chouette” et très positif qui peut redonner confiance 🙂 La possibilité de se challenger entre amis est aussi intéressante, particulièrement chez les ados qui aiment se lancer des défis…
    Par contre, cela ne permet pas un apprentissage poussé et une réelle découverte de la langue, c’est clair!

    1. Oui, j’avais trouvé cela totalement addictif 😉 C’est bien fait de ce point de vue. Mais si je compare l’efficacité de l’apprentissage avec celle d’exercices de grammaire/lexique classiques, elle est nettement moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.