Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Pecha Kucha : structurer les présentations orales (29/100)

 

Pecha Kucha : adieu à Powerpoint

 

Connaissez-vous le Pecha Kucha ? Si ce n’est pas encore le cas, essayez en demandant à vos élèves de préparer leurs présentations orales selon ce modèle ! Cela vous évitera des exposés trop longs, où tout est déjà écrit sur le document Powerpoint… et en plus avec des fautes 🙁 !

 

Pecha Kucha : de quoi s’agit-il ?

Le Pecha Kucha est une méthode présentation japonaise créée pour lutter contre les exposés Powerpoint longs et ennuyeux. Cela vous parle ? Alors essayez ! Elle consiste à préparer sa présentation avec 20 images montrées pendant 20 secondes chacune. La présentation doit suivre le rythme des images et celles-ci doivent bien sûr avoir un rapport avec ce qui est dit (le but étant de l’illustrer)…

 

Pourquoi est-ce utile en classe de langue ?

Eh bien, les raisons ne manquent pas. En voici quelques-unes.

1. Un temps de parole fixe

Vos élèves vous demandent-ils régulièrement combien de temps ils doivent parler ? Avec le Pecha Kucha, c’est clair : 20 x 20 secondes = 6:40 minutes ! Au moins, vous savez quel temps prévoir pour leurs présentations. Et cela élimine le risque d’avoir trop de différence entre les apprenants hypermotivés prêts à parler pendant des heures et ceux qui trainent des pieds….

2. Une obligation de synthèse

Ce temps de parole fixe et assez court oblige à aller droit à l’essentiel, un exercice de synthèse très utile et intéressant.

3. La fin de la relecture

En plus, cela permet d’éviter aux étudiants de lire le texte qu’ils ont écrit sur leur présentation Powerpoint. Car, très sincèrement, quoi de plus ennuyeux ? Cela ne correspond même pas vraiment à l’exercice d’expression orale.

4. Écoute obligatoire grâce aux images du pecha kucha

En plus, cela oblige les autres à écouter : tout n’est pas écrit sur la présentation !

5. Adieu aux fautes d’orthographe

Et puis cela évite d’avoir des fautes d’orthographe énormes projetées en grand sur le tableau (je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me fait toujours un nœud au ventre…).

 

Voici donc une technique japonaise très simple qui oblige les apprenants à structurer leur présentation orale tout en les empêchant de lire !

 

Vous ai-je convaincu ? Faites-mois part de vos remarques dans les commentaires !

  • 5
    Partages

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.