L’autoroute de l’apprentissage des langues


Mémorisation, Podcasts /
Ces partages m'aident beaucoup. Merci !
  • 8
    Partages

 

Aujourd’hui, je suis avec Fabrice Wigishoff de Fast n’Fluent. Celui-ci nous livre quelques techniques pour apprendre une langue rapidement, que vous pourrez transmettre à vos propres apprenants…

 

D’après Fabrice, pour apprendre une langue, il existe une autoroute grâce à des techniques simples inspirées des neurosciences, qui ne sont malheureusement pas enseignées à l’école.

 

Tout d’abord, il faut bien prendre en compte le fait que l’apprentissage des techniques demandera lui-même du temps, à comptabiliser dans le temps que vous consacrerez donc à l’apprentissage de la langue (ou en sus de celui-ci). Voici quelques exemples de techniques :

  1. l’utilisation de systèmes de répétition espacée tels que proposés par des applications de type ANKI ou Quizlet (allez voir mon article sur Quizlet !) ;
  2. la construction d’un palais mental pour retrouver des listes de vocabulaire (allez voir la vidéo de Fabien Olicard pour en savoir plus sur ce sujet) ;
  3. associer les mots à des images et des émotions pour reconnecter les deux hémisphères (allez voir mon article à ce propos ici).

 

Ces techniques sont en soi faciles à maîtriser, mais il faut s’auto-discipliner pour bien apprendre à les utiliser et être régulier dans son apprentissage. Elles représentent l’autoroute, mais il vous restera à mettre de l’essence dans la voiture !

 

Pour cela, on peut s’appuyer sur des passions déjà existantes : cela vous motivera et la motivation sera le moteur de votre apprentissage. Cherchez les mots de votre passion !

 

Il faut bien être conscient qu’apprendre une langue, cela ne se fait pas en claquant des doigts. Il faut être prêt à y consacrer du temps et des efforts.

 

Le travail s’organise de deux façons :

  • la phase active (20 à 30 minutes par jour) : on utilise les techniques ci-dessus pour un apprentissage conscient du vocabulaire et de la grammaire (on peut aussi écrire des textes ou faire des exercices, etc.)
  • la phase passive (ne prend pas de temps) : écouter une chanson dans la langue cible plutôt que ce qu’on écoute d’habitude dans la voiture, écouter des podcasts et des émissions de télé ou de radio dans la langue cible pendant qu’on a une autre activité. Surtout, n’essayez pas de tout comprendre car cela génère de la frustration et ralentit ainsi l’apprentissage en baissant la motivation (cela ralentit le moteur !)

 

C’est la recherche le plaisir qui donne des résultats ! Une bonne devise pour rendre l’apprentissage également plus agréable.

Voici la version vidéo de l’interview :

J’espère que ces conseils vous auront plu et vous seront utiles. Dites-moi tout dans les commentaires !

  • 111
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.