Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Duolingo : gadget ou atout ? (28/100)

 

Duolingo pour l'apprentissage des langues

 

Avez-vous déjà entendu parler de l’application gratuite Duolingo pour l’apprentissage des langues ? Ne voulant pas juger sans avoir essayé, je l’ai testée pour l’apprentissage de l’italien. Pour quel bilan ?

 

Duolingo : ses aspects positifs

Cette application est hautement addictive. Elle vous pousse donc à vous confronter sans cesse à la langue, puisque dès que vous avez un moment de libre, vous vous retrouver à jouer avec. Et ça, c’est déjà très positif ! En plus, il y la possibilité de faire des compétitions avec ses amis, une possibilité que je n’ai pas testé personnellement, mais dont j’imagine la puissance pour renforcer encore l’addiction. Les phrases dans la langue cible sont lues à voix haute, ce qui permet de s’entraîner à la compréhension orale en reliant les sons et l’orthographe. On apprend quelques mots de vocabulaire, la progression est assez lente pour que les exercices soient faciles.

Apparemment, les essais des utilisateurs serviraient à déterminer l’ordre d’apprentissage le plus judicieux (celui selon duquel ils progressent le mieux et le plus rapidement). Il peut donc être intéressant d’aller y faire un tour pour voir dans quel ordre les contenus sont abordés et éventuellement adapter son cours.

 

Aspect négatifs de l’application Duolingo

Cette application utilise surtout un système intuitif. Quand il s’agit d’apprendre les temps, il n’y a pas la moindre explication de grammaire. Et les solutions proposées permettent de répondre par élimination. Il s’agit donc d’un bon exemple de mauvais QCM (pour en faire de bons, allez voir mon billet sur le sujet). Bref, je n’ai pas appris à conjuguer avec cette application, c’est le moins qu’on puisse dire !

Comme l’italien est une langue très proche du français, il est possible de faire les exercices sans se casser vraiment la tête. Ce n’est certes pas le but de l’application de vous faire trop réfléchir, mais là, il faut avouer que c’est vraiment trop facile.

 

Conclusion

Sans surprise, je ne pense pas qu’il soit possible d’apprendre une langue avec Duolingo : les questions évaluent des compétences trop passives. Même lorsqu’on doit écrire dans la langue cible, le correcteur automatique donne le coup de pouce nécessaire pour réussir sans trop d’effort. Mais c’est un bon moyen de s’amuser avec la langue, de lier donc des émotions positives à l’apprentissage, et de rester en contact avec elle tous le jours.

 

Petite remarque subsidiaire

Je viens de me lancer dans l’apprentissage du japonais et je dois dire que là, je suis très positivement surprise, du moins pour l’instant, car j’en suis encore au tout début. Je vous referai un bilan lorsque je vous reparlerai de ce projet plus ambitieux que l’apprentissage de l’italien 😉 !

 

Et vous ? Quelles applications avez-vous testées pour apprendre des langues en autonomie et lesquelles recommanderiez-vous à vos élèves ? Dites-le-moi dans les commentaires !

  • 2
    Partages

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.